[Critique] Alien : Covenant , déconstruction d’un mythe

La saga Alien revient sur grand écran , cinq ans après Prometheus , prequel qui voyait le retour de Ridley Scott à la réalisation , 33 ans après le premier volet qui avait marqué l’histoire de la S-F. Alien : Covenant est donc la suite de Prometheus , qui avait divisé les fans et fait débat car le lien avec la franchise culte était flou et à la fin de la séance nous avions plus de questions que de réponses quant à sa mythologie. Cette fois avec Covenant , Ridley Scott compte bien créer un pont entre Prometheus et Alien. La promotion du film l’a bien montré avec le retour du célèbre Xenomorphe sur les affiches et dans les bandes annonces :

Se déroulant dix ans après les événements survenus dans Prometheus , Alien : Covenant suit les membres d’équipage du vaisseau Covenant , qui est à destination d’une planète située au fin fond de notre galaxie pour une mission de colonisation , découvrant ce qu’ils pensent être un paradis encore intact. Il s’agit en fait d’un monde sombre et dangereux, cachant une menace terrible. Ils vont tout tenter pour s’en échapper.
Ridley Scott est de nouveau à la réalisation de ce nouveau volet ainsi que Michael Fassbender qui joue un nouvel androïde répondant au nom de Walter.

Mêlant la mythologie de Prometheus à celle d’Alien , Covenant va t-il réussir à contenter les puristes et le public en général ? Réponse maintenant !

alien_covenant

Alien : Covenant est un film qui divise , soit on l’aime soit on le déteste. Pour ma part , c’est une déception malheureusement.

Tout n’est pas à jeter bien entendu , quelques points positifs subsistent mais au vu des informations que l’on avait eu sur le film ainsi que des bandes annonces , un meilleur résultat était attendu. Tout cela est subjectif et n’hésitez pas à venir donner vos ressentis sur le long-métrage en commentaire 😉

Commençons par les points positifs , premièrement la réalisation de Ridley Scott. Il nous montre qu’il reste un grand réalisateur et nous offre un film de S-F de toute beauté. Chaque plan est travaillé , Scott arrive à poser sa caméra quand il le faut et au contraire à aider à augmenter la tension lorsque les choses se gâtent pour notre équipage.
Parlons également du jeu d’acteur de Michael Fassbender , qui devient la figure de proue de cette relecture de la saga Alien. L’acteur était déjà le point fort de Prometheus et il continue à l’être dans Covenant malgré certains aspects de l’histoire qui rendent ses storylines un peu nanardesques mais il est clairement au dessus du jeu des autres acteurs du film. Fassbender fait le job et il continuera à jouer un rôle important dans les prochains volets de la franchise.
Revoir le célèbre Xenomorphe , l’emblème de la saga , est toujours un grand plaisir et on peut dire que ça nous manquait de ne plus le voir sur grand écran ! Mais on ne va pas se mentir ce plaisir est de courte durée.
Car si vous le voyez sur les affiches , dans les bandes annonces , le bon vieux Xenomorphe se fait au final assez rare dans Alien : Covenant , restant dans l’ombre , préférant rester dans son coin jusqu’au prochain volet (on l’espère).

Trailer GIF - Find & Share on GIPHY

Ridley Scott poursuit les thématiques de Prometheus et la religion est une nouvelle fois au centre du long-métrage avec le thème du Créateur. Cet aspect religieux et philosophique est donc combiné à l’univers d’Alien et nous assistons à une déconstruction du mythe. Et cela va soit satisfaire , soit décevoir les spectateurs. Car nous assistons à un bouleversement au sein de la saga , le Xenomorphe n’est plus la créature mystérieuse et diabolique que nous avons appris à aimer et détester depuis 1979. Scott réécrit l’histoire et nous fournit des explications , que je vous laisse découvrir. Si l’on pouvait se plaindre de Prometheus et ses nombreuses interrogations , Alien : Covenant nous donne des réponses mais beaucoup sont très frustrantes. Ce qui l’est encore plus , c’est de voir que la saga en a encore gardé sous le coude , en prévision des prochains volets. Cela donne des baisses de rythme et c’est dommage. L’histoire du film est donc coincée entre vouloir être la continuité de Prometheus et tenter de raccrocher les wagons avec Alien.

Sur ce point là , soulignons le retour du gore et de la tension , quasi-absente du précédent opus. Alien : Covenant a donc quelques passages sanglants mais n’arrive pas à égaler l’oeuvre originale ni les suites sur ce point. On aurait aimé avoir peur , mais ce n’est pas vraiment le cas. Mais il y a eu un effort de fait et croisons les doigts pour que les suites continuent de faire grimper cette tension.
Mais par contre au niveau des personnages et de leur attitude , aucun effort de fait par rapport à Prometheus. L’équipage du Covenant prend souvent des décisions très discutables et nous n’arrivons pas à nous identifier à eux , malgré un démarrage qui était prometteur. Ils sont juste de la chair à pâté , ce qui est normal dans cette saga mais il n’y a pas vraiment de personnages marquants. On nous vend Katherine Waterston comme la nouvelle Ripley mais elle ne lui arrive pas à la cheville.

Trailer GIF - Find & Share on GIPHY

Alien : Covenant est un volet décevant , essayant de rattacher les wagons entre Prometheus et la saga Alien , déconstruisant l’essence même de la franchise. Vouloir expliquer les origines du Xenomorphe et sa mythologie ne semble toujours pas nécessaire au vu du résultat de cet opus. Ridley Scott aurait dû créer un nouvel univers avec ce questionnement sur la religion et la création et ne pas en faire un prequel d’Alien , cela aurait été plus intéressant à mon humble avis. Attendons le prochain long-métrage et espérons que la barre sera redressée niveau qualité , restons optimistes.

Publicités

5 réflexions sur “[Critique] Alien : Covenant , déconstruction d’un mythe

  1. Plutôt d’accord, moi qui suit d’habitude derrière le canapé face à la tension et aux boyaux, j’étais plutôt à l’aise dans la salle de cinéma voir amusée…
    Très décevant l’aspect concon des personnages qui courent dans la gueule du loup (de l’alien) alors qu’ils sont sensé avoir eu un entrainement de dingue…
    Donc comme toi, déception!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s