[Critique] Logan , le chant du cygne intimiste de Wolverine

Nous y voilà. Après 17 ans de bons et loyaux services au sein de la franchise X-Men , Hugh Jackman a décidé de raccrocher les gants. Wolverine , c’est terminé pour lui. Alors pour ce dernier film solo , il fallait marquer le coup et tenter quelque chose de différent.

Et pour se faire  le réalisateur James Mangold , qui était déjà derrière Wolverine : Le Combat De L’Immortel en 2013 et Hugh Jackman se sont basés sur le comics Old Man Logan où ils ont repris l’idée d’un James Howlett vieillissant. Pour ce dernier baroud d’honneur l’acteur a également réduit son salaire pour que le film puisse être violent et donc être vu par un public averti (interdit au moins de 12 ans en France et Rated R aux États-Unis). Ce dernier film se devait d’être spécial. Et il l’est , comme on peut déjà le voir dans la bande annonce :

Cette ultime aventure de Wolverine rend-elle hommage au personnage qu’on a appris à aimer depuis sa première apparition à l’écran en 2000 ? Réponse maintenant avec ma critique du film.

logan

Logan est un film à part dans la franchise X-Men , un film indépendant qui dénature avec l’aspect blockbuster des autres longs-métrages. C’est différent et honnêtement , ça fait du bien pour le genre super-héroïque. Au niveau de la trilogie consacrée à Wolverine , il est sans nul doute le meilleur opus et de loin.

Nous avons affaire à un film intimiste , avec peu de personnages , permettant de nous concentrer au maximum sur eux. L’humain est à l’honneur et ce n’est pas pour rien que cet opus est intitulé Logan. James Howlett est le point central du film et non Wolverine. La bête enragée que nous avons découvert dans X-Men laisse place à l’homme brisé par les années. C’est la plus grande réussite du film.

Les années ont passé , nous sommes en 2029 et nous retrouvons un Logan affaibli , vivant de ces courses en limousine et devant s’occuper d’un Charles Xavier lui aussi dans un état lamentable. Voir ces deux leaders en être réduit à tenter de survivre , via l’alcool ou les cachets fait de la peine à voir. Grâce à l’empathie que l’on a pour eux , aidé par leur évolution depuis 17 ans , on est directement atteint par cette descente aux enfers. On ne reconnaît plus nos héros , ils sont brisés. Leur relation , ainsi que celles qu’ils vont entretenir durant le long-métrage avec Caliban et la jeune Laura, sont parmi les points positifs de Logan.

Le scénario par contre a ses qualités mais aussi ses faiblesses. Comme dit plus haut , toute la partie émotionnelle entourant Logan , Professeur X , Laura et même Caliban est réussie. Les pauvres vont être embarqués malgré eux dans une aventure qui va tout chambouler. Notre Wolverine va devoir prendre soin d’une jeune fille , nommée Laura et elle est l’élément perturbateur qui changera la vie de nos héros pour toujours. Si vous avez vu les différentes bandes annonces ou si vous êtes connaisseurs de comics , vous savez qui est la jeune Laura. Son intégration est une excellente idée , permettant d’humaniser encore plus Logan et de développer son côté paternaliste , ainsi que celui de Charles Xavier. Ensemble ils forment une sorte de famille dysfonctionnelle.

Confronter Logan à son passé , à ce qu’il était lors de sa « création » en tant qu’arme X , c’est à dire une bête féroce et à cet ancien super-héros connu de tous , est également un très bon point. On refait l’analyse de James Howlett avant de boucler la boucle. Une rétrospective bienvenue.

Passons maintenant aux faiblesses de ce scénario : Les ennemis sont sympathiques mais transparents , à part un qui permet à Logan de se remémorer l’homme qu’il avait pu être. Introduire les Reavers , des mercenaires redoutables aurait pu donner lieu à de belles séquences d’actions mais ils ne sont pas du tout développés , même leur leader Donald Pierce et c’est dommage. Après si on se base sur le fait que ce soit le dernier film pour Hugh Jackman en tant que Wolverine et qu’il fallait lui laisser la part belle cela se comprend mais on peut trouver décevant le fait que Logan n’ait jamais eu affaire à d’excellents ennemis dans ses films solo.

Les redondances de certaines parties de l’histoire peuvent aussi un peu agacer mais personnellement cela ne m’a pas dérangé. Par contre les zones d’ombres , ça m’a gêné. Il y a beaucoup trop d’informations passées sous silence ou à peine évoquées mais ce problème là est inhérent à la saga X-Men , avec toutes ces timelines , ces faits non expliqués qui parfois rendent certains aspects confus. Mais malgré ces défauts , Logan reste un très bon film , un bel hommage à Wolverine.

En parlant de lui , évoquons maintenant les acteurs , principalement Hugh Jackman , Patrick Stewart et la jeune Dafne Keen dont c’est le premier rôle au cinéma.

Hugh Jackman nous livre une performance de haut vol et arrive à nous émouvoir avec son Logan vieillissant , n’étant plus qu’une épave. Wolverine n’existe plus , James Howlett n’est plus l’homme qu’il a été laissant place à un être désabusé , affaibli , ne cicatrisant plus. Il est au plus mal et Hugh Jackman nous transmet toute cette peine , cette souffrance. On éprouve de la pitié pour notre pauvre Logan. Sa relation avec Charles Xavier permet des moments durs mais aussi drôles et émouvants entre les deux hommes et pareil avec Laura , qui permet au personnage de dévoiler de nouvelles émotions. Heureusement Logan retrouve peu à peu sa rage , nous livrant une dernière bataille même s’il est au pire de sa forme. On retrouve là le Wolverine qui ne lâche rien , le héros que l’on a connu. Une belle façon de conclure son histoire.

Pareil pour Patrick Stewart qui joue un Charles Xavier aux antipodes de celui que l’on a connu jusqu’à présent. Lui aussi est à la peine , réduit à vivre reclus , ne maîtrisant plus ses pouvoirs. Il est aussi brisé que Logan. L’arrivée de Laura lui permettra de redevenir cette figure paternelle , agissant comme un grand-père avec la jeune fille , lui redonnant le sourire et la joie de vivre qu’il avait autrefois. Il va partager de beaux moments avec Wolverine , une relation père-fils qui fait plaisir à voir et qui émeut. Patrick Stewart dit lui aussi adieu à son rôle de Charles Xavier avec sa meilleure performance en tant que Professeur X.

La révélation de Logan est sans nul doute Laura , interprétée par Dafne Keen. Dans ce rôle clé , la jeune actrice surprend positivement. Bestiale , elle vole quelque fois la vedette à nos deux vétérans et ses accès de rage mais aussi son mutisme rajoutent du charme à son personnage , que l’on verra à n’en pas douter dans le futur de la franchise X-Men.

En ce qui concerne la réalisation de James Mangold , celui-ci nous livre un film poussiéreux , avec par moments une atmosphère digne des westerns. Il appuie sur la mélancolie de ses personnages avec ces scènes ternes au début du film et ces scènes granuleuses dans le désert mexicain. L’introspection est au rendez-vous et Mangold prend le temps de poser sa caméra , de ralentir le rythme. L’émotion prend le pas sur l’action. Mais celle-ci est présente bien sûr. La violence est présente et nous assistons à l’opus le plus violent de la saga. James Mangold a su imposer ses choix et cela se voit.

Logan clôt donc en beauté la page Wolverine , donnant au personnage une épaisseur lui permettant de sortir par la grande porte. Même si tout n’est pas parfait , Hugh Jackman dit adieu à son personnage clé d’une bien belle manière.

Publicités

10 réflexions sur “[Critique] Logan , le chant du cygne intimiste de Wolverine

  1. Pingback: Box Office US : La dernière aventure de Logan attire du monde ! | seriesdefilms

  2. Pingback: Box Office France : Le public au rendez-vous pour les adieux de Logan | seriesdefilms

  3. Pingback: Kong : Skull Island impose sa loi sur le box office US ! | seriesdefilms

  4. Pingback: [Sortie Bluray] Un steelbook pop-art pour Logan en France | seriesdefilms

  5. Pingback: [Concours] Tentez de gagner la copie digitale de Logan | seriesdefilms

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s