17ème édition de l’Arras Film Festival : Palmarès et bilan

arrasfilmfestival

L’Arras Film Festival , c’est déjà terminé. Ces 10 jours sont passés à une vitesse folle ! Il est donc temps de dresser le bilan de ce premier festival en tant que journaliste.

Mais avant cela , place au palmarès du festival. En effet , une compétition européenne avait lieu , avec des prix décernés au terme de celle-ci : l’Atlas d’Or (Grand Prix du jury) , l’Atlas d’Argent (Prix de la mise en scène / Prix du public) , Prix Regards JeunesPrix De La Critique.

Il y a clairement eu un favori puisque Roues Libres , film hongrois réalisé par Attila Till a remporté le Prix De La Critique , le Prix Regards Jeunes et a été le coup de coeur du Jury !

Roues Libres raconte l’histoire de Rupaszov, un ancien pompier, qui est en fauteuil roulant depuis trois ans, suite à un accident de travail. Le cynisme et l’alcool l’aident de moins en moins à supporter son état. Zolika, qui a tout juste 20 ans et qui est passionné de bande dessinée, vit en fauteuil depuis toujours. Leur rencontre improbable redonnera à chacun goût à la vie.
Surtout quand Rupaszov, se mettant au service du chef de la mafia locale, décide d’utiliser leur handicap comme couverture…

 

L’Atlas d’Argent (Prix de la mise en scène / Prix du public) à été remporté par le film géorgien Anna’s Life de Nino Basilia.

« Anna, 32 ans, veut partir aux Etats-Unis pour améliorer sa vie et celle de son fils autiste. Devant la difficulté à obtenir un visa, elle confie son argent à un homme qui lui promet des faux papiers, mais peut-elle vraiment lui faire confiance ? Dans un monde sans scrupule, une jeune mère essaie de préserver sa dignité avec force, courage et détermination. »

 

l’Atlas d’Or (Grand Prix du jury) a quant à lui été décerné au film bulgare Glory , réalisé par  Petar Valchanov et Kristina Grozeva.

« Tsanko Petrov, un cheminot sérieux et peu loquace trouve un tas de billets de banque sur une voie ferrée. Bien que démuni, il décide de remettre la totalité de la somme à la police. Mais il apprendra à ses dépens que l’honnêteté ne paie pas. Une parabole tragi-comique sur les inégalités et la corruption qui gangrènent le pouvoir dans les démocraties. »

 

Bilan : 

J’ai passé un excellent moment pour mon premier festival en tant que journaliste ! J’étais déjà venu voir des films lors des précédentes éditions de l’Arras Film Festival , mais passer de l’autre côté , voir les coulisses , l’organisation , c’est une expérience totalement différente.

Quel plaisir d’avoir pu assister à toutes ces projections presse , d’avoir réussi à interviewer des acteurs , scénaristes , parler à des producteurs , connaître des amis journalistes. J’ai vraiment adoré , je me sens dans mon élément.

Au niveau des films , j’en ai vu 16 durant ce festival.

Mon coup de coeur va à Cigarettes Et Chocolat Chaud de Sophie Reine :

 

Je tiens à remercier toutes les équipes travaillant à l’Arras Film Festival , merci de m’avoir permis de vivre une nouvelle expérience !

Et à l’année prochaine !

Publicités

Une réflexion sur “17ème édition de l’Arras Film Festival : Palmarès et bilan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s